Comment fixer ses prix lorsqu’on est artisan dans le bâtiment ?

Fixer ses prix est une étape importante pour tout artisan. Les métiers du bâtiment ne font pas exception à la règle. Trouver le juste milieu entre la rentabilité et la compétitivité demande cependant une certaine réflexion. Si l’artisan doit pouvoir attirer sa clientèle, il doit aussi être en mesure de dégager une marge suffisante pour vivre convenablement. Avant de vous lancer concrètement en tant qu’artisan et d’établir vos premiers devis, vous aurez besoin de définir vos coûts en fonction de plusieurs critères.

Analyser la concurrence

Tout artisan du bâtiment doit être en mesure de connaître sa concurrence, et savoir se positionner en fonction. Fixer vos prix ne se fait pas au hasard. Il est nécessaire d’évaluer les tarifs pratiqués par la concurrence, et de les détailler pour les justifier. Une première vision globale des artisans, de leurs spécialisations, et des prix qu’ils appliquent sur votre marché cible vous offrira une base pratique pour commencer. En usant d’un tableau différentiel pour classer toutes les offres disponibles sur le marché, vous serez en mesure de définir un prix de départ pour vos prestations.

Ces données vous seront ensuite utiles pour établir vos devis et vos factures sur votre logiciel tel que Tolteck par exemple. Notez que ces coûts dépendent principalement de l’expertise, du niveau d’expérience, et des moyens mis en œuvre par votre concurrent. Ils comprennent les estimations de chantier, les réalisations, ainsi que les services associés. L’analyse concurrentielle s’étend à une évaluation plus précise : ces artisans proposent-ils des produits et des services similaires aux vôtres ? Quels sont leur positionnement et la zone géographique qu’ils couvrent ? Quelle est leur stratégie ?

En tant qu’artisan spécialisé dans le bâtiment, vous avez la possibilité de vous aligner sur les tarifs standards, d’appliquer des prix cassés pour être plus accessible, ou vous positionner un cran en dessus en augmentant significativement vos prix. Ces stratégies offrent une plus-value non négligeable à votre clientèle, tout en vous assurant de vous positionner avec plus de justesse.

fixer ses prix lorsqu'on est artisan dans le bâtiment

Définir vos prix en fonction des charges de votre entreprise

En tant qu’artisan, vous devez fonctionner comme une entreprise. Votre tarif dépendra en grande partie des charges dont vous devrez vous acquitter. Pour les artisans du bâtiment, il existe 2 types de postes fixes à prévoir : les charges liées à la gestion, et celles fiscales et sociales.

Les premières concernent l’achat, l’entretien ou le renouvellement de votre matériel, vos frais de fonctionnement, et toutes autres dépenses ne pouvant être directement facturés au client. Les coûts de gestion doivent être estimés au moment de l’estimation prévisionnelle de l’activité. Les charges de fonctionnement sont à régler mensuellement : elles comprennent les assurances multirisques et décennales, l’entretien de votre voiture, mais aussi les frais bancaires.

Les artisans du bâtiment sont aussi nombreux à y intégrer les dépenses nécessaires à la promotion de votre activité. Cela concerne aussi bien la création d’un site internet, que des publicités dans les médias classiques. Les secondes sont des frais liés à la configuration de votre entreprise, ainsi qu’à votre statut en tant qu’autoentrepreneur. Ces charges comprennent le RSI et la TVA, la CFE, mais également plusieurs autres impôts applicables aux sociétés. Comme les charges de gestion, elles sont dues chaque mois. Leur décompte de la trésorerie doit couvrir l’intégralité des dépenses fiscales et sociales. La TVA variera en fonction des métiers.

Établir votre tarif par rapport au chiffre d’affaires à réaliser

Les artisans du bâtiment ont souvent du mal à estimer justement leur taux horaire et leur salaire. Pour certains, il est plus facile d’établir un objectif salarial, et de déterminer les prix en se basant sur cette donnée. Cette étape nécessite de rester réaliste, et de comprendre les réalités du marché. Pour d’autres, il sera plus intéressant de définir leur taux en fonction du chiffre d’affaires qu’ils souhaitent réaliser. Ce dernier doit assurer l’intégralité des dépenses liées à votre activité, dont votre salaire et les nombreux entretiens.

Votre activité étant souple, vous avez la possibilité de vous projeter pour évaluer vos marges de manœuvre. L’objectif est de pouvoir vous constituer un salaire net, et de définir un chiffre d’affaires qui puisse y correspondre. Les débutants n’auront logiquement pas les mêmes prétentions que les professionnels justifiants de plusieurs années d’expérience.

S’il est possible de prétendre à un certain tarif, votre prix s’affinera avec l’expérience. Dans cette démarche, votre chiffre d’affaires doit obligatoirement atteindre le minimum établi pour rester rentable. Vous devez définir vos prix en fonction du coût de la vie. Les changements pourront ensuite être nécessaires en fonction des réalités du marché, de l’inflation, de votre niveau d’expertise, ou des services additionnels que vous intégrez à votre panel de prestations.

Fixer vos prix en fonction de votre spécialité

Votre tarif peut être établi en fonction de la région, de l’expérience, du niveau de prestation et de votre spécialité. Pour les maçons, le taux horaire va de 35 à 70€ de l’heure, tandis que les terrassiers travailleront pour 60 à 80€ pour la même durée. Les plombiers observeront une moyenne similaire à celle des maçons, avec des coûts plus élevés pour des tâches spécifiques liées à la pose de sanitaires et à la vidange de fosses septiques. Quant aux serruriers, les prix iront de 30 à 700€, suivant la nature de l’intervention, l’urgence de la situation, le coût du matériel et la distance à parcourir. Ces chiffres changeront dans une moindre mesure en fonction de la ville et des spécificités de chantiers.

fixer ses prix lorsqu'on est artisan dans le bâtiment

Des prix au mètre carré ou à l’heure ?

La grande majorité des artisans du bâtiment appliquent un tarif horaire. L’estimation des travaux sur le chantier vous permet d’établir un devis valable pour une durée précise. Les taux horaires changeront aussi en fonction de l’heure de l’intervention. En soirée et durant la nuit, les tarifs sont généralement plus élevés. Les peintres, les façadiers, les spécialistes en isolation ou en carrelage et les démolisseurs peuvent établir leurs tarifs en fonction de la surface à traiter. Il en est de même pour les métiers intervenant pour de gros travaux.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.