Installation d’un ascenseur privatif : Dans quelles conditions ?

ascenseur-privatif

Un ascenseur privatif, pour de nombreuses raisons, peut un jour être envisagé… L’âge avec ses difficultés grandissantes, difficulté de monter les courses et bien évidemment pour les personnes à mobilité réduite, sachant que le point positif d’une telle installation reste la valeur ajoutée au logement. L’ascenseur privatif peut ainsi faciliter le quotidien et apporter plus de confort.

Dans quelles conditions, l’installation d’un ascenseur privatif reste possible ? C’est ce que nous allons voir ci-après…

Ascenseur privatif, pour quels usages ?

L’ascenseur particulier ou dit aussi ascenseur privatif, peut être installé dans toutes les habitations, son rôle étant de pouvoir accéder facilement et plus confortablement aux étages supérieurs. Dans le cadre de l’autonomie des personnes vieillissantes et personnes à mobilité réduite, c’est une installation qui favorise dans bien des cas, le maintien à domicile de ces personnes. Pour ces types d’ascenseurs, différents modèles d’ascenseurs privatifs sont disponibles, différentes dimensions selon la surface de la cabine, pour un fauteuil roulant par exemple, sachant que ce type d’ascenseur s’installe également dans un appartement.

L’ascenseur privatif reste donc très pratique, il ajoute de la valeur ajoutée au logement en cas de revente, mais surtout il favorise le maintien à domicile. Une telle installation est soumise à des normes européennes qui garantissent l’installation et ses composantes de même tous les aspects sécurité.

Un ascenseur privatif est un dispositif très encadré. L’installation d’un tel équipement passe obligatoirement par un professionnel qualifié et certifié, une entreprise qui pourra également s’assurer de la maintenance de l’ascenseur au moins une fois par an.

Quelles sont les aides financières dans le cadre de l’installation d’un ascenseur privatif ?

Il existe effectivement des aides financières qui peuvent être apportées dans le cadre de l’installation d’un ascenseur privatif. Vu la plupart du temps comme un signe extérieur de richesse, un ascenseur privatif n’est pourtant pas que cela dans la majorité des cas. Pour l’autonomie des personnes à leur domicile et dans bien des cas, l’ascenseur privatif offre un confort incontournable et ouvre aussi droit à des aides, à savoir : Un taux de TVA réduit à 5,5 %, pour un ascenseur privatif dont la vitesse ne devra pas dépasser 0,15 mètre par seconde et pour une charge minimale de 200 kg.

Des subventions peuvent être disponibles à l’ANAH Agence Nationale de l’Habitat, si l’installation est prévue pour une personne à mobilité réduite, la personne étant identifiée par des médecins, par la Commission des Droits et de l’Autonomie des Personnes Handicapées (CDAPH). Des conditions de ressources sont prises en compte pour ces subventions, pour des personnes très modestes elles peuvent s’élever à une prise en charge de 50 % des frais d’installation d’ascenseur privatif, pour d’autres revenus modestes à 35 %, pour des travaux qui ne devront pas, pour les deux cas, excéder 20 000 euros HT. Tous les dépassements n’entrent pas dans le calcul de la subvention possible.

Pour l’aide aux personnes, il existe aussi un crédit d’impôts d’un taux de 25 % dans la limite du prix de l’ascenseur à savoir : 5000 euros pour une personne seule, 10 000 euros pour un couple ou des partenaires PACS. A toutes les étapes de la vie, selon les difficultés rencontrées, pour des personnes handicapées, pour les aléas de la vie, l’installation d’un ascenseur privatif peut apporter de nombreuses solutions et beaucoup de confort. C’est le point essentiel d’un tel équipement dont l’objectif reste bien de faciliter le quotidien des personnes qui peuvent être confrontées à de nombreuses circonstances contraignantes de l’existence. Désormais vous savez que c’est une installation possible !

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*