Comment sécuriser une toiture végétalisée ?

La protection et la sauvegarde de la nature passent par la construction de logements écologiques. La toiture végétalisée présente de nombreux avantages fonctionnels, notamment en termes d’isolation, et esthétiques. Vous n’avez pas connaissance des techniques de sécurisation en lien avec ce système ? Découvrez-les par le biais de cet article.

Procéder à l’installation d’une ligne de vie pour sécuriser le toit végétalisé

La ligne de vie est un outil de sécurité. Elle assure votre sécurité sur une toiture et vous permet d’y travailler dans des conditions optimales. Grâce à elle, vous pouvez facilement entretenir votre toiture végétalisée. Son installation se fait avec rigueur et précision. Pour son bon déroulement, vous pouvez faire appel à des structures qualifiées. Dans le but d’assurer une meilleure sécurité avec une ligne de vie, vous pouvez vous rapprocher d’une entreprise d’équipements antichute ; ainsi vous bénéficierez de garanties sécuritaires élevées. C’est le meilleur système de protection pour des travaux en hauteur. La ligne de vie vous permet de sécuriser sans crainte votre toiture et d’entretenir les végétaux présents.

Choisir convenablement les plantes à utiliser

La plupart du temps, la végétation est faite d’herbacées et de plantes couvre-sol. Elle est aussi composée de plantes vivaces qui résistent aux différentes variations de température. Ces plantes réduisent l’assèchement des sols causé par le vent et le soleil. On dénombre plusieurs types de végétalisation avec des caractéristiques spécifiques comme : la végétalisation intensive et la végétalisation extensive.

Pour une végétation intensive, optez pour des plantes nécessitant un substrat de 30 cm de profondeur. Vous pouvez aussi planter de petits arbustes dans des substrats ayant des épaisseurs élevées. En augmentant l’épaisseur de votre substrat, vous pouvez planter des espèces bisannuelles comme annuelles d’habitats arides et secs. Pour maintenir votre végétation sur une longue durée, vous n’aurez qu’à planter les arbustes de ports denses et verticaux. Cette implantation doit se faire sur des toitures qui ne sont pas trop exposées au vent.

toiture végétalisée

Si la profondeur de votre substrat n’est pas grande, les orpins peuvent être un grand atout. Ce sont des espèces privilégiées grâce à leurs capacités à stocker de l’eau. Ils sont adaptés aux substrats qui n’ont pas de fortes épaisseurs. Les herbacées qui conviennent à ce type de végétation se retrouvent pour la plupart sur des sols arides. Vous avez par exemple les géophytes qui assurent leur propre survie en mauvaise saison. Ils sont recommandés pour les toitures.

Choisir de façon appropriée le support et avoir une bonne étanchéité

Votre support doit être en mesure de supporter un poids allant de 80 à 600 kg/m2 qu’il soit en acier, en bois ou en béton. Si vous votre support est résistant, l’installation d’une toiture végétalisée peut se faire. En réalité, une toiture végétalisée admet tout isolant capable de résister à la compression et qui peut supporter les surcharges. Comme isolants, nous pouvons citer le polystyrène et la laine de roche.

Pour l’étanchéité, vous disposez de plusieurs revêtements tels que l’asphalte, le bitume et des matières synthétiques qui sont aussi largement utilisées. Vous devez veiller à la bonne étanchéité de votre toiture végétalisée. Elle doit pouvoir résister à toutes pénétrations de végétaux et de leurs racines. Pour parvenir à un tel résultat, nous vous recommandons l’ajout d’une couche anti percement. Ensuite, pour sécuriser les terrasses par exemple, optez pour la moquette de pierre afin de limiter les dérapages. Voilà de gestes simples qui peuvent vous aider à assurer la sécurité de votre toiture végétalisée.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.