Adopter une base vie de chantier : ce qu’il faut savoir !

Dans le secteur du BTP, les employés sont souvent obligés de rester sur l’endroit du chantier jusqu’à ce que le travail soit accompli. Le chantier peut être de courte durée, mais il peut également se prolonger sur quelques mois. D’où la nécessité de la prévision d’une solution éphémère permettant d’accueillir les travailleurs pendant quelques temps.

Dans cet article, nous allons vous aborder l’utilité de la base vie de chantier, tout en vous évoquant toutes les informations indispensables autour de ce type de construction.

Mieux comprendre la base vie

Dès qu’un chantier prend de l’ampleur, qu’il s’étend sur quelques semaines voire des mois, il devient un réel lieu de vie pour les ouvriers. Ainsi, pour satisfaire leurs besoins vitaux, ces derniers ont besoin de sanitaires, de douche, d’un endroit pour manger, mais également pour dormir. C’est pour répondre à ces besoins que la base vie de chantier a été conçue. Sa mission est d’assurer le bien-être des employés.

En principe, une base vie désigne une construction de bâtiment temporaire comportant généralement une partie bureau d’encadrement et une partie cantonnement. Structure modulaire, elle doit être mise en place et opérationnelle dès le lancement des travaux.

Ce que dit la loi

D’après la loi en vigueur, les employeurs du secteur BTP dont les employés effectuent des travaux de construction, de terrassement, d’installation, de démolition, de réfection ou de nettoyage même si c’est à titre occasionnel sont tenus de mettre en place des locaux d’hygiène et de vie pour leurs salariés.

Aussi, le Code du travail exige à l’employeur d’offrir à ses collaborateurs les moyens d’assurer leur propreté individuelle. Alors, il faut prévoir des lavabos, des vestiaires, des cabinets d’aisances, des réfectoires et des douches.

Lorsque la durée du chantier dépasse les quatre mois, l’installation d’une base vie est obligatoire. Mais il y a dérogation pour les chantiers de moins de quatre mois. Toutefois, certaines obligations doivent quand même être respectées. Par exemple, l’employeur doit prévoir un local vestiaire aussi aéré qu’éclairé et bien chauffé. D’ailleurs, il faut que l’espace soit en état de propreté constante.

Où placer la base vie ?

De préférence, il faut installer la base vie à l’entrée du chantier. C’est l’emplacement idéal, car les ouvriers doivent porter leur tenue de travail avant de se rendre sur terrain. Cela les protège des éventuels accidents tels que la chute d’un outil, une entorse à la cheville et d’autres risques relatifs à l’activité du chantier.

La base vie ne doit pas être installée trop loin parce que les ouvriers ou le personnel encadrant sont souvent obligés d’effectuer des allers et retours entre la base vie et le chantier.

Choix de base vie : les éléments à vérifier

De nombreuses entreprises proposent des bases vie de chantier. Il convient de noter que ces structures modulaires peuvent être achetées ou louées. En effet, elles nécessitent un investissement plus conséquent. Mais pour alléger vos dépenses, vous pouvez chercher des aides financières.

Avant de vous procurer d’un bungalow de chantier en kit, déterminez en amont l’effectif de vos collaborateurs, l’espace qui va accueillir la construction et surtout la qualité de la structure. Il faut considérer également votre budget. Généralement, le tarif d’une base vie englobe le prix par m2 du bâtiment, le coût du transport et celui du montage. Avant de passer commande, n’hésitez surtout pas à demander plusieurs devis auprès de différents constructeurs.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*