Pourquoi utiliser un échafaudage ? Lequel choisir ?

Très utilisé dans les chantiers, l’échafaudage est un matériel pratique. Cette construction temporaire permet d’avoir accès à une zone de travail se trouvant en hauteur. Elle se compose en général de plusieurs ponts ainsi que de plateformes bien agencées.

Pourquoi utiliser un échafaudage ?

En général, lorsqu’on réalise des travaux en hauteur, un matériel facilitant l’accès est nécessaire. À ce titre, l’échafaudage est tout indiqué. Il facilite les déplacements des ouvriers. Pendant la construction d’un bâtiment de grand standing par exemple, les travailleurs ont besoin d’accéder à certaines zones se trouvant tout en hauteur. Ce besoin est mû par la pose de lambris ou pour un éclairage. Dans ce cas, une échelle simple ne peut pas suffire d’où le recours à un échafaudage.

Un autre avantage de ce matériel est que l’utilisateur a beaucoup plus de liberté pour effectuer son travail. Grâce à la structure de l’échafaudage, il peut déposer l’ensemble de ses instruments et travailler sereinement. Cet équipement peut être utilisé pour effectuer d’autres tâches.

Pour la pose et l’entretien des vitres d’un bâtiment par exemple, un vitrier aura recours à un échafaudage. Dans ce cas, les échaudages en suspension sont les plus utilisés puisqu’ils favorisent davantage le déplacement. Rendez-vous donc sur internet pour découvrir le spécialiste de l’échafaudage. Vous aurez ainsi un meilleur aperçu de l’utilité de ce dispositif.

Quel type d’échafaudage choisir ?

Il existe différents modèles d’échafaudages que vous pouvez choisir selon vos besoins. En fonction de la nature des travaux, du besoin d’entreposer des matériaux, du volume ou du type de stockage à réaliser, différentes possibilités sont envisageables.

Par ailleurs, les dispositifs sont disponibles à la vente ou en location. Dans ce cadre, on retrouve les échafaudages fixes ou les modèles à pieds utilisés pour les longs chantiers en ville. Il s’agit plus précisément de travaux visant à rénover les façades. On distingue alors trois variétés pour les dispositifs fixes : les modulaires, les multidirectionnels et ceux à cadre.

Quel type d’échafaudage choisir ?

Ils sont adéquats pour réaliser des travaux qui ne demandent pas beaucoup de déplacements. Ils peuvent en général, supporter une charge de 600 kg. Leur structure est très imposante et les composants de ces modèles sont préfabriqués. Par ailleurs, plusieurs ouvriers peuvent s’y tenir de manière simultanée. Du reste, le choix d’un échafaudage de pieds doit prendre en compte les paramètres du chantier auquel il est destiné.

Les échafaudages suspendus sont encore appelés les échafaudages en console du fait de leurs fixations ancrées dans une pièce de charpente. Une variété appelée échafaudage volant a des fixations reliées par des amarres de suspension. Ce type d’équipement à un seul point d’appui au sol. Pour les travaux sous charpente, c’est le matériel adéquat. Cela va de même pour les travaux en façade ou en bordure de toit. Ce matériel présente une grande praticité. Il doit cependant répondre à la norme NP P 93-354.

Parmi les différents types d’échafaudages que vous pouvez choisir, les échafaudages roulants sont particuliers. Ils sont équipés de roues et sont parfaitement indiqués pour la réalisation de travaux répétitifs et ponctuels. C’est en phase de finition que leur utilité se remarque le plus.

Il s’agit par exemple de la peinture, de la plomberie ou encore de la ventilation des bâtiments. Leur facilité d’installation est sans doute l’un des avantages qui les distinguent. Il faut toutefois leur réserver un espace suffisant pour le déplacement. Par ailleurs, il est interdit de les déplacer pendant l’utilisation.

La réglementation autour des échafaudages

Certaines réglementations sont spécifiques à des types d’échafaudages donnés. C’est le cas notamment des modèles à pieds. Toutefois, il existe une réglementation commune à tous ces dispositifs et pour tout type de construction. Elle est entrée en vigueur dans le but de prévenir les risques de chutes, d’électrisation ou d’effondrement. En France, c’est le décret du 1er septembre 2004 qui définit cette réglementation :

  • Pour effectuer le montage et le démontage de ce matériel, il est obligatoire de suivre une formation.
  • Sur le chantier, il doit être présenté des notices de calcul et des fiches techniques.
  • Les composants du matériel doivent provenir du même fabricant.
  • Les garde-corps sont obligatoires pour protéger le travailleur en cas de chute.
  • Pendant le montage de ce dispositif, il est obligatoire d’aménager une zone de marquage pour prévenir d’éventuels accidents avec les autres travailleurs.
  • L’existence d’équipements de protection individuelle (EPI) est obligatoire.

En résumé, l’importance d’un échafaudage n’est plus à démontrer. Cet équipement est idéal pour divers travaux en hauteur. Suivez les conseils susmentionnés pour obtenir le modèle adapté à vos besoins.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.