Fosse septique : qui contacter ?

Il arrive qu’une habitation ne soit pas reliée au dispositif d’assainissement collectif à cause de son éloignement vis-à-vis de la station d’épuration. Le propriétaire est alors obligé d’opter pour une fosse septique. Il s’agit d’un égout individuel pour assainir les eaux usées des occupants du logement. Il est essentiel pour prévenir les risques d’odeurs nauséabondes et surtout pour éviter le débordement. L’installation de la fosse doit être faite soigneusement et elle nécessite un entretien systématique. Mais qui contacter pour entretenir sa fosse ? Découvrez dans ce guide pratique quelques informations utiles pour vous aider dans les travaux liés à votre fosse septique.

L’installation d’une fosse septique

Il est indispensable de faire appel à des professionnels pour vos travaux d’assainissement sur Paris. Ils se constituent essentiellement de : l’installation, du débouchage, de la vidange ou encore du dépannage de la fosse septique et de la pompe de relevage.

Avant d’installer une fosse, vous devez vous renseigner auprès de la mairie pour connaître toutes les normes communales en place. Il faut ensuite remplir un dossier pour demander une étude des sols. Ce n’est qu’alors que vous pourrez décider de l’emplacement de votre fosse. Dans le choix du lieu, certains critères sont à respecter, notamment une distanciation de 5 mètres entre la fosse et la maison et une distance de 3 mètres entre l’installation et les limites de la propriété. Et la fosse ne doit en aucun cas se placer sous une zone de circulation de véhicules, ni en dessous d’un stationnement. Il faut également savoir qu’il est interdit de boiser à proximité de la fosse.

Lors de l’installation, le professionnel prendra en compte les dimensions de la fosse et réalisera le terrassement adéquat. Il est à noter qu’un espace de 20 à 30 cm des côtés de la cuve doit être respecté. Il placera ensuite la fosse septique au centre du trou. Le remblaiement doit être fait avec un matériau sableux pour éviter une forte compression.

Enfin, les tuyaux doivent être installés au niveau du sol pour être parfaitement accessibles lors de la vidange.

Travaux d'assainissement

Le débouchage d’une fosse septique

Le débouchage d’une fosse septique doit se faire à l’aide d’un équipement adéquat : protection individuelle (masque de protection, gants épais…), seau, sacs-poubelle, tuyau d’arrosage, etc.

Pour réaliser l’opération, il faut avant tout repérer l’emplacement de l’écoulement des eaux. Plusieurs cas peuvent se présenter. En cas d’absence d’écoulement au niveau du bac à graisses, il faut procéder au nettoyage et à la vidange de la fosse. Il est aussi conseillé de vérifier si la canalisation est bouchée. Si c’est le cas, il faut utiliser un nettoyeur à haute pression ou un simple tuyau d’arrosage.

Il est également possible que ce soit le dégrilleur qui soit engorgé. Dans ce cas, il faut le vider à la main.

Lors de l’opération, il est conseillé d’orienter les saletés vers la fosse et non vers la filière de traitement. Mais auparavant, il est recommandé de commencer le débouchage avec un produit déboucheur spécial.

La vidange d’une fosse septique

Vous devez procéder à une vidange lorsque vous constatez que la cuve de relevage a atteint les 50 et 70% de la fosse. Souvent, cette opération doit se faire tous les 3 à 4 ans. N’hésitez pas à vous renseigner auprès de la mairie pour en savoir davantage.

La vidange d’une fosse septique doit être faite par un professionnel certifié. En effet, le matériel utilisé doit être dédié spécialement à cet usage. Il faut alors faire appel à un employé du Service Public d’Assainissement Non Collectif (SPANC), ou bien à un vidangeur agréé par la préfecture.

Lors de la vidange, le dégrilleur et le préfiltre sont obligatoirement vérifiés. Le professionnel peut ensuite commencer à vider la fosse, tout en gardant une partie du dépôt pour assurer le bon fonctionnement de la fosse. Une fois l’intervention terminée, il doit vous remettre un bordereau mentionnant toutes les informations concernant la vidange. Il s’agit notamment du nom du vidangeur, du lieu, de la quantité pompée, etc. Il est conseillé de bien conserver ce bordereau pour le prochain contrôle du SPANC.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.