Les étapes nécessaires pour obtenir un prêt professionnel

Prêt professionnel

Un prêt professionnel, comme son nom l’indique, est destiné aux professionnels : entreprises ou personnes pratiquant une profession libérale. Il s’apparente au crédit pour les particuliers sauf qu’ici la banque remet une somme d’argent au professionnel. C’est entre autres sur le montant demandé que ces offres se diffèrent (largement). Ainsi, pour obtenir un prêt professionnel, que faut-il faire ?

S’adresser au bon organisme financier

Tout d’abord, il faut se demander à qui s’adresser pour ce prêt professionnel. Et la réponse est « à sa propre banque » bien évidemment.

Cependant, il ne faut surtout pas se contenter de cela, il est également judicieux d’aller vers les concurrents. D’autres organismes financiers, comme le courtier en crédit, proposent aussi ce type de prêt.

Peu importe l’organisme, la prochaine étape consiste à la constitution d’un dossier de prêt.

Prêt professionnel

Constituer le dossier de prêt

Ce dossier regroupe tous les justificatifs nécessaires à l’institution lui garantissant le remboursement à temps des sommes engagées. Le dossier de prêt varie en fonction de l’utilisation prévue des sommes demandées.

D’abord, un prêt peut être sollicité pour financer l’acquisition d’un bien corporel (matériel de transport) ou incorporel (brevet). Le dossier doit contenir la facture pro forma (ou devis) du bien.

Le plan de financement détaillé (présentant les besoins et les sources de financement de l’entreprise) est également indispensable. Viennent s’ajouter à cette liste les derniers bilans comptables, les comptes de résultat et le Kbis de l’entreprise.

Pour un prêt destiné à la création d’entreprise, le dossier nécessaire n’est autre que le business plan. Ce dernier mentionne tout sur la future entreprise à commencer par sa forme juridique.

D’autres documents tels le business model, l’étude de marché ou les documents financiers prévisionnels sont aussi requis.

Dès fois, les établissements réclament la carte d’identité, les justificatifs de domicile et les relevés bancaires du demandeur. Il s’agit des formalités obligatoires comme pour obtenir un permis de construire par exemple.

Prêt professionnel

Convaincre le banquier

C’est l’étape cruciale d’une demande de prêt professionnel. Il s’agit d’un entretien avec le banquier. Le gérant doit faire tout son possible pour que ce dernier lui accorde le financement souhaité.

Toutefois, obtenir le prêt c’est bien, mais l’avoir dans un court délai avec des conditions avantageuses c’est mieux.

Les conseils pour réussir cette étape : soigner l’apparence physique et le langage corporel en premier lieu. Ensuite, bien choisir le ton à employer et utiliser des éléments visuels telle une présentation PowerPoint du dossier.

L’optimisme joue un grand rôle dans cet entretien pour prouver que le risque encouru par l’institution est minime.

Et pourquoi pas des alternatives de crédits non bancaires ?

Les organismes financiers sont très exigeants quand il s’agit de prêt professionnel et le refus d’octroi est assez fréquent.

Néanmoins, il existe des solutions autres que bancaires pour financer un projet.

Les avantages de ces alternatives de crédit non bancaire sont nombreux comme la rapidité de traitement du dossier. Elles facilitent également les procédures et aident les demandeurs pour que la demande de prêt soit approuvée.

Il y a par exemple le site Pret911.com qui propose un dépôt le jour même. En effet, après l’envoi des documents, il suffit d’attendre 1 heure maximum pour avoir une réponse.

Et si cette réponse est positive, le dépôt se fait directement. Un financement rapide avec Pret911.com est donc une solution bien avantageuse pour un prêt professionnel.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.