Qu’est-ce que le débistrage ?

Pour améliorer le confort de votre maison en hiver, vous devez procéder à la mise en place d’un système de chauffage performant. Parmi tous les dispositifs disponibles sur le marché, les appareils à bois représentent un meilleur investissement pour augmenter la sensation de confort dans le séjour. Ils proposent une capacité de chauffe très importante lorsqu’ils sont placés au milieu de la principale pièce à vivre et que l’habitation est bien isolée et étanche à l’air de l’extérieur. En fonction du modèle d’appareil à bois et du type de granulés ou de bûches utilisés, les rendements vont de 60 à 90%.

Toutefois, pour profiter de tous les avantages offerts par ce système de chauffage, il est important de bien l’entretenir. Si vous prévoyez acquérir un appareil à bois ou si vous en possédez déjà un, vous avez certainement déjà entendu parler du ramonage, mais qu’en est-il du débistrage ? Explications dans cet article.

Qu’est-ce que le débistrage ?

Par définition, le débistrage est une opération mécanique consistant à enlever par martèlement le bistre, le goudron durci dans le conduit de la cheminée, avec des masselottes rotatives. Le bistre est une substance contenant des particules de carbone et d’huile qui se propage avec une grande facilité et qui s’oxyde rapidement au contact de l’air ambiant.

En cherchant à en savoir plus, sur les meilleurs ramoneurs de France proposant le débistrage, vous découvrirez que les dépôts de bistre représentent un grand danger, si on ne les enlève pas rapidement. En effet, ils peuvent entraîner le déclenchement des feux de cheminée. Étant donné que le bistre est formé avec les résidus de combustion, il peut s’enflammer sans apport de flamme grâce au phénomène de combustion instantanée. Le dépôt de ce goudron durci est favorisé lorsque le conduit de la cheminée refroidit.

Les principales causes de la formation de bistre sont :

  • Une mauvaise isolation du conduit de cheminée : la rencontre de la chaleur des fumées et de la froideur du conduit crée un choc thermique qui peut provoquer une condensation. C’est ce phénomène qui sera à la base des dépôts de bistre.
  • L’utilisation d’un combustible trop humide : si vous utilisez du bois pas assez sec pour allumer votre feu de cheminée, soyez certain que votre conduit s’encrassera. Il est donc préférable d’éviter l’usage des bois résineux tels que le pin, l’épicéa, le sapin, etc. En plus de favoriser la formation de goudron, ces bois émettent des flammèches lors de la combustion, ce qui peut provoquer des feux de cheminée.
  • Un feu mal allumé : pour éviter que le bistre ne se dépose sur les parois de votre conduit, allumez toujours votre feu de manière progressive, en utilisant un allume-feu et un petit bois. Il est vivement déconseillé de commencer directement par un grand feu.
  • Le refroidissement des fumées : lorsque les fumées sont trop froides, la vapeur d’eau contenue dans les gaz subit une condensation et se dépose sur les parois pour former le bistre.

cheminée

Comment se réalise un débistrage ?

Avant de découvrir comment s’effectue cette opération, il est important de savoir d’abord à quel moment l’effectuer pour éviter les risques de feux de cheminée. Il existe deux cas où le débistrage de la cheminée est primordial. En premier, il faut enlever le bistre si vous désirez installer un tubage dans votre conduit afin d’améliorer son isolation et son étanchéité. Ensuite, il est nécessaire de procéder au débistrage lorsque le goudron est tellement dur et rend le ramonage inefficace.

Pour un débistrage, il est préférable de recourir aux services de ramoneurs professionnels. Munis d’une débistreuse, machine électrique dotée d’une tête à masselottes, ils viendront percuter le conduit pour faire tomber le bistre formé.

Pourquoi faire un ramonage ?

Le ramonage est la première action à mener pour rendre le conduit de fumées de votre cheminée propre. Il s’agit donc d’une opération de nettoyage permettant d’éliminer tous les dépôts présents dans le conduit : résine, suie, bistre et goudron.

Selon la loi, le ramonage est indispensable à l’entretien d’une cheminée. Il est donc question d’une obligation légale pour les propriétaires de maison. Le ramonage est exigé par la loi pour des raisons de sécurité précises. En effet, il est question de prévenir tous les dangers d’intoxication au monoxyde de carbone. Il peut être réalisé par le propriétaire de la maison lui-même. Cependant, en cas de problème, l’opération de nettoyage effectuée par le particulier ne sera pas reconnue comme valable.

Pour ce faire, il est préférable de faire recours aux services d’une équipe de ramoneurs professionnels pour cette tâche. De plus, il est important de se renseigner auprès du bureau municipal de votre commune, car certaines mairies exigent la présentation de justifications toutes les années. Il en est de même pour les sociétés d’assurance. De fait, si vous le faites vous-mêmes, il y a de fortes chances que vous ne soyez pas indemnisé par votre assureur en cas d’incendie causé par un feu de cheminée.

Toutefois, n’oubliez pas de vérifier les conditions d’application de votre assurance. Il est possible qu’il y soit mentionné que le particulier peut réaliser lui-même le ramonage du conduit de fumées. Dans ce cas, la société enverra un expert pour vérifier l’exécution de l’opération de nettoyage.

Pour info, le ramonage de la chemine doit être effectué deux fois par an selon le Règlement Sanitaire Départemental Type (RSDT). L’un d’eux doit être réalisé au cours de l’hiver et l’autre peut être exécuté avant ou après la saison hivernale. Ce règlement impose également que le ramonage de la chaudière soit réalisé 1 fois par an. Mais pour en savoir plus sur le cas de votre commune, n’hésitez pas à consulter le bureau de votre préfecture.

ramonage

Comment choisir un ramoneur professionnel ?

Pour choisir votre ramoneur, vous devez tenir compte de certains critères très importants. Il est indispensable que le professionnel sélectionné soit qualifié Qualibat et ait au moins 3 ans d’ancienneté.

Lorsque l’opération de ramonage est effectuée, n’oubliez pas d’exiger le certificat de ramonage. Il s’agit d’un document obligatoire que vous devrez fournir à votre société d’assurances pour être dédommagé en cas de sinistres. Les assureurs exigent généralement cette pièce pour contrôler la bonne réalisation du nettoyage du conduit de fumées.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.