Les chantiers du BTP : tout sur la sécurité du travailleur

La sécurité est un aspect très important dans le domaine du BTP. En effet, ce secteur d’activité est fréquemment touché par des accidents plus ou moins graves. L’ouvrier du BTP étant la principale victime sur un chantier, il est nécessaire de prendre des mesures pour assurer sa protection.

Téléphone et sécurité sur le chantier : quelle importance ?

De nos jours, bon nombre d’activités ont recours à l’utilisation du téléphone pour communiquer en interne comme en externe, et le secteur du BTP n’est pas en reste. De ce fait, il convient de définir l’importance que revêt l’utilisation d’un téléphone pour la sécurité d’un ouvrier et surtout de définir le type de téléphone adéquat dans ce domaine.

L’une des plus grandes fonctionnalités d’un appareil de téléphonie mobile est son utilisation dans des situations d’urgence. Grâce à l’évolution technologique, les concepteurs de téléphones nous proposent des fonctionnalités de plus en plus innovantes, avec une tendance à créer des modèles adaptés à chaque domaine d’activité, tels que les téléphones satellites. Il existe ainsi une variété de téléphones adaptés au secteur du BTP.

Les téléphones adaptés aux besoins du BTP : les PTI-DATI

Le secteur du bâtiment étant un secteur à haut risque, il est donc nécessaire d’avoir des équipements pour assurer la sécurité des ouvriers. C’est pour cela que les mobiles de type PTI (protection du travailleur isolé) et DATI (dispositif d’alarme pour travailleur isolé) sont plébiscités sur les chanteurs. Ce type de téléphone peut être utilisé comme équipement de protection individuel du travailleur, car il est destiné à être porté par ce dernier. En cas de situation dangereuse à risque, les téléphones de type PTI-DATI permettent d’alerter automatiquement les secours et de localiser le lieu du danger. Ces appareils nécessitent un contact corporel avec l’ouvrier pour que les alarmes se déclenchent. Les alarmes automatiques se déclenchent dans les cas suivants :

  • La perte de verticalité : elle se déclenche lorsque l’appareil est penché. Ce qui signifie que l’on se trouve en situation de chute.
  • La perte de mobilité : elle se déclenche en cas d’immobilité durant une période précise.

Si vous êtes un entrepreneur, vous avez tout intérêt à utiliser des téléphones de type PTI-DATI pour maximiser la protection de vos manœuvres. Étant donné le caractère saisonnier des chantiers d’une part et le coût des appareils de téléphonie qui leur sont adaptés d’autre part, il est judicieux pour les chefs de chantier ou les promoteurs de louer ces équipements auprès de structures proposant un service de la location de téléphone satellite comme Euroteknic.

équipements obligatoires pour la sécurité sur un chantier

Les équipements obligatoires pour la sécurité sur un chantier

Dans le secteur du BTP, il existe des équipements de protection individuels (EPI) et des équipements de protection collectifs.

Les équipements de protection individuels

Ce type d’équipements est destiné à un usage individuel, pour assurer la protection du travailleur contre d’éventuels risques sécuritaires et sanitaires. À cet effet, nous pouvons citer entre autres :

  • Les gants pour protéger les mains d’éventuelles blessures.
  • Le casque pour protéger la tête des chutes d’objets.
  • Des chaussures de sécurité pour protéger les pieds contre des écrasements ou des coupures par des objets tranchants.

Les EPI sont offerts par l’employeur et par conséquent, ils deviennent la propriété de l’ouvrier qui doit en prendre grand soin. Le port d’EPI fait l’objet d’une note de service dans les entreprises de BTP, en raison de l’obligation de sécurité que les employeurs doivent garantir.

Les équipements de protection collectifs

Ils assurent la sécurité des travailleurs à un poste à risque, ainsi que de celle des personnes qui se déplacent sur ou autour du site en chantier. Dans cette catégorie d’équipements, on peut avoir :

  • Le balisage pour chantier : il sert à mettre en évidence les zones de danger pour les ouvriers et pour les personnes aux alentours.
  • Les tapis antidérapants : il assure les risques de glissements sur le sol du chantier pouvant être dus à la présence d’eau ou de produits.
  • L’extincteur : il permet de stopper la propagation d’un incendie qui peut être due à des problèmes électriques.
  • Les gardes corps : ils sont indispensables pour prévenir des risques de chute en hauteur encourus par les ouvriers sur un échafaudage.

la sécurité de l'employé du BTP

Que prévoit la loi pour la sécurité de l’employé du BTP ?

Dans le BTP comme dans plusieurs secteurs d’activités, la loi met l’accent sur l’aspect préventif.

Selon le Code du travail, l’employeur a pour obligation de veiller à la protection physique et mentale des personnes qui travaillent pour lui et ce, que ce soit dans le cadre de contrat à durée indéterminée ou d’intérim. Cette obligation inclut l’utilisation des équipements adaptés aux risques auxquels font face le personnel et la mise en place de la documentation nécessaire pour sécuriser les procédures de travail ainsi qu’évaluer les risques.

L’assurance en BTP pourquoi ?

Dans ce secteur, il existe des assurances obligatoires, dites décennales et d’autres facultatives.

Assurance décennale

Elle est obligatoire lorsqu’on veut lancer un chantier ou créer une entreprise de BTP. Elle est une pièce importante à présenter aux clients et permet de couvrir la qualité des travaux d’un bâtiment pendant 10 ans une fois le chantier achevé.

En cas de non-souscription à l’assurance décennale, l’entreprise s’expose à différents risques, à savoir une amende et un emprisonnement. Cette assurance doit être contractée avant le démarrage du chantier et concerne les différents dommages possibles sur l’ouvrage, tels que des effondrements, des fissurations, etc.

Assurance facultative

C’est une couverture qui peut être souscrite par les professionnels du BTP pour se protéger contre d’éventuels risques pendant l’exercice de leurs activités. Techniquement, elle prend le nom d’assurance construction avec responsabilité civile d’exploitation et construction après travaux. Elle concerne les dommages causés sur des tiers, des effondrements de l’ouvrage pendant la construction, les dégâts causés sur des biens immobiliers aux alentours du site en construction et les dégradations sur des objets utilisés.

Les obligations sécuritaires de l’ouvrier

Si les obligations de sécurité concernent beaucoup plus l’employeur, sachez que le travailleur a également une part de responsabilité pour assurer sa propre sécurité et celle des personnes qui peuvent être affectées par l’impact de ses actions.

La formation

Le salarié doit avoir les compétences nécessaires dans son domaine d’activité et exercer uniquement les tâches en adéquation avec sa spécialisation pour éviter de prendre des risques inutiles pour lui ou pour des tiers.

La discipline

La discipline de l’ouvrier est un critère important pour assurer sa protection sur un chantier. Il doit s’assurer de l’hygiène du site et des équipements de protection.

La sécurité sur les chantiers est un sujet qui concerne aussi bien l’employeur que l’ouvrier, qui ont chacun des responsabilités sur la prévention des risques.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.