Isoler et/ou rénover des combles

renovation-combles

Pour isoler des combles dont l’accès reste parfois restreint ou lorsque la charpente est faite de fermettes, il convient bien souvent de penser à la solution de projection d’un isolant.

Cette solution est également envisageable lorsqu’un plafond comporte de nombreuses irrégularités.

Pour isoler des combles, il faut tout d’abord bien préparer le chantier, et s’assurer de la bonne portance du plancher, de même s’assurer qu’il n’y a pas des problèmes d’étanchéité le plancher doit être sain, il ne doit pas être troué.

Bien vérifier aussi, si un groupe de ventilation est présent et bien repérer également les boîtiers électriques afin de mettre en place une signalisation ce, pour toutes les dispositions de hauteur qui sont à prendre dans le cas de la mise en place d’un isolant. Lors de la projection d’un isolant, il convient de bien se protéger à l’aide de lunettes, d’un masque, et d’une paire de gants et le port d’une combinaison. L’isolant est irritant et peut causer des problèmes de santé au niveau des voies respiratoires.

La projection d’un isolant par un professionnel est recommandée, car certaines précautions d’usages et habitudes de manipulation d’une machine à souffler ne sont pas si évidentes.

Pour rénover des combles aménagés ou non, en vue de réaliser par exemple des économies d’énergie, il existe différentes solutions et aides pour réaliser votre projet. Pour la déperdition de chaleur, ce dans une maison mal isolée, vous pouvez économiser jusqu’à 30 % sur votre facture de chauffage en prévoyant une bonne isolation de ces combles.

Si la rénovation des combles vise à réaliser des économies d’énergie dans votre habitation, il existe différentes aides qui peuvent faciliter le financement des nouvelles installations, dont un crédit d’impôt à de 15 %. Pour bénéficier de ce crédit, certaines conditions doivent être respectées, comme il est possible également que ce crédit soit plus important si la rénovation comprend plusieurs actions de travaux. Le prêt à taux 0 est aussi parmi les aides proposées, comme aussi des aides de l’Anah (sous conditions de ressources) qui peuvent être cumulées avec le prêt à taux 0. Les aides s’adressent aux logements principaux construits avant 1990 et pour des travaux d’un montant minimum de 1 500 €.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.