Les clôtures de jardin

cloture-jardin

Une clôture vise à délimiter un terrain, une propriété sous couvert de la réglementation en vigueur et notamment de l’article 647 du code civil qui fait référence à la loi 1804-01-31.

Il existe différentes possibilités de clôtures, des raisons esthétiques peuvent influencer le choix, mais pour vous aider à mieux vous y retrouver dans le choix des clôtures de jardin et, selon les recommandations d’un professionnel de la clôture en normandie, voilà ce que vous devez savoir…

Les règles à respecter en termes de clôtures

La réglementation fait effectivement référence à une loi très ancienne qui avait été érigée sous Napoléon et qui n’a pas changée depuis, on parle ainsi de la loi du 10 février 1804. Le texte prétend que pour les villes de plus de 50 000 habitants, la hauteur des murs doit être d’au moins 3,20 m et de 2,60 m pour les villes de moins de 50 000 habitants, ce sont des hauteurs imposantes alors qu’une haie de végétaux est limitée à 2 mètres de haut sachant que les végétaux sont plantés à 50 cm de la limite séparative. Il n’y a pas besoin de demander une autorisation préalable pour installer une clôture dans la plupart des cas, par contre cette autorisation est nécessaire pour quelques exceptions, à savoir : pour tout ce qui concerne les monuments historiques, pour les zones de protection d’un patrimoine urbain, paysager ou architectural ; pour les sites classés ou inscrits, ou pour les secteurs qui sont caractérisés comme à protéger, et enfin, pour les communes qui peuvent exigées une déclaration préalable à l’installation de clôtures. Pour ce dernier point, il convient donc de bien se renseigner auprès de sa commune avant d’acheter sa clôture, et/ou de se tourner vers un professionnel de clôtures de jardin.

Pourquoi une clôture de jardin ?

Les raisons de vouloir clôturer sa propriété sont nombreuses, on peut retenir la sécurité, l’intimité, éviter les intrusions ou les fuites et enfin la raison esthétique.

Pour sécuriser un terrain ce qui empêche ainsi l’intrusion d’animaux ou d’humains et ou de fuite de vos propres animaux (comme vos poules si vous avez un poulailler dans votre jardin) ou enfants en bas âges. Si la vue n’est pas particulièrement attractive, c’est aussi l’occasion de se sentir mieux chez soi, ce qui peut être l’inverse en zone rurale ou les clôtures électriques seront plus privilégiées afin de ne pas cacher la vue tout en empêchant des intrusions sur la propriété. Pour une clôture électrique, il a des obligations à respecter et des panneaux à installer pour prévenir des dangers de même pour le branchement d’une telle clôture.

Ainsi et, en général, pour les clôtures, on peut utiliser du grillage, des murs, des panneaux de bois, du gabion, une clôture masquée ou tranchée, ou une clôture végétale.

Pour une clôture végétale, les thuyas, chamaecyparis ou cyprès ne sont pas recommandés car cela nécessite un entretien assez lourd et contraignant, il vaut mieux opter pour une haie mélangée conçue avec des arbustes fleuris ou feuillus…

Pour vous aider plus facilement à faire votre choix pour une haie végétale, il existe sur le marché des kits prêt-à-planter ce qui peut aussi cacher une clôture de grillage, car nu, le grillage n’est pas non plus très esthétique, il faut le dire !

Avec ces kits, dès la première année, les végétaux atteignent 1 mètre de haut car ils ont été préalablement bien préparés en container, parfois ils peuvent atteindre deux mètres, le choix entre feuillus, fleuris et persistants est souvent proposé.

A vous maintenant de faire votre choix en toute connaissance de cause.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.