Comment remonter l’eau d’un puit automatiquement ?

Vous voulez réduire votre empreinte écologique et vos factures d’eau ? Pomper l’eau de pluie représente une solution très intéressante. À la fois écologique et économique, elle vous permet d’alimenter votre habitation en eau dans les meilleures conditions. Cette pratique vous intéresse ? Justement dans cet article, nous allons vous énumérer les différentes techniques qui vous permettront de récupérer l’eau d’un puits automatiquement.

Opter pour le puisage manuel

Très simple, cette technique consiste à attacher au bout d’une corde un seau que vous allez ensuite faire descendre jusqu’au fond du puits. Au passage, cela vous permet de réaliser gratuitement une séance de sport, surtout si comme dans certaines régions, l’eau de votre puits est à plus de 20 mètres de profondeur. Vous pourrez aussi envisager l’installation d’une pompe à actionner à la main. Cette option s’avère moins fatigante que de remonter le seau d’eau. Néanmoins, pour que cela fonctionne, il faudrait que l’eau reste relativement en surface, notamment sur 5 ou 7 mètres maximum. De plus, il faudrait que le niveau ne varie pas trop. Cette solution n’est donc pas adéquate, dans certains cas.

ancienne pompe relevage

Utiliser une pompe de surface

Comme l’indique son nom, la pompe de surface est placée en surface. On trouve de ce fait cette pompe électrique hors du puits. Ce qui facilite grandement sa maintenance. En effet, vous aurez facilement accès à la plupart de l’installation. Ainsi, vous n’aurez aucune peine à surveiller et à intervenir sur la pompe en cas de soucis. En revanche, la pompe de surface n’est pas recommandée si la profondeur de votre puits dépasse les 7 ou 8 mètres. Cela parce qu’elle n’a pas les capacités nécessaires pour aller puiser de l’eau à cette distance.

Miser sur une pompe immergée

Pour pomper l’eau d’un puit, ce genre de pompe électrique est plongé dans le puits. Elle doit être placée sous l’eau, et cela, en permanence. Très efficace, cette solution convient à tous les types de puits. Elle peut pomper l’eau de votre puits même si celui-ci est très profond. Grâce à la pompe immergée, vous pourrez extraire l’eau sans effort. En fonction du modèle choisi, il est tout à fait possible de dépasser largement les 30 ou 50 mètres.

pompe immergée puits

Le seul bémol avec la pompe immergée, c’est que sa surveillance et sa maintenance sont plus ou moins compliquées. Par ailleurs, assurez-vous de choisir un modèle pouvant résister à une immersion constante. Il convient dans ce cas de miser sur une pompe immergée conçue en inox et en fonte à la fois. Dans ce cas, prenez le temps de vous renseigner au mieux sur les différents matériaux utilisés pour la fabrication de la pompe avant de procéder à l’achat.

Installer un ballon vessie

Contentez-vous d’une pompe de puisage immergé ou de surface tout simplement si vous prévoyez une utilisation ponctuelle. C’est par exemple le cas si vous souhaitez remplir une cuve, une citerne ou une bâche de disconnexion de temps en temps. Par contre, l’utilisation d’un ballon vessie est de mise si vous souhaitez avoir une utilisation régulière et connecter l’installation sur des circuits classiques comme les toilettes, l’arrosage ou la machine à laver. Ce dispositif jouera le rôle de réserve « tampon » en évitant que la pompe ne s’active à chaque fois que vous ouvrez le robinet. Il s’agit, en général, d’un réservoir à vessie doté d’un pressostat (un dispositif qui mesure la pression). Lorsque la pression dans le réservoir tampon est trop faible, le pressostat va activer la pompe. Une fois que la pression est suffisamment élevée, il coupe cette dernière. Ce système vous permet d’avoir une réserve de quelques dizaines de litres. Ainsi, la pompe n’aura pas besoin de se mettre en marche à chaque ouverture de robinet. Ce sera plus agréable à l’utilisation étant donné que vous serez affranchi de la petite latence entre le démarrage et le moment où l’eau commence à sortir. Ce genre de souci survient généralement lorsque la pompe devait démarrer à chaque fois. En outre, la pompe aura certainement une durée de vie plus longue, car elle va démarrer et s’arrêter moins souvent.

Se servir d’un surpresseur

se servir d'un super compresseur pour faire remonter l'eau

Grâce au surpresseur, la pression de l’eau va augmenter. Il se charge ensuite de l’injecter dans le circuit de distribution. Cette pompe est le plus souvent connectée à un ballon tampon directement. Quoi qu’il en soit, vous n’êtes pas obligé d’utiliser un surpresseur. Tout dépendra principalement de la profondeur de votre puits, de la puissance de votre pompe et de l’utilisation que vous avez prévue pour l’eau du puits. Dans le cas d’un pompage de surface, le groupe surpresseur (une pompe + ballon) peut largement suffire sans que vous ayez besoin d’utiliser une pompe immergée ou une pompe de surface en plus.

Ajouter des filtres

Les filtres représentent le dernier élément du système. L’utilisation de ce genre de dispositif vous permet d’assurer la protection de votre installation. Cela parce qu’il filtre les grosses particules comme le sable. Il évite aussi que vos appareils et vos circuits ne s’encrassent. Compte tenu de l’utilisation que vous avez prévue pour votre eau de puits, vous pourrez choisir d’installer plus ou moins de filtres. De cette manière, vous rendrez l’eau conforme aux utilisations souhaitées. D’ailleurs, si l’eau d’origine s’y prête, vous pouvez très bien aller jusqu’à la potabilisation.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.