Le pool house : un indispensable à tout possesseur de piscine

Le pool house est une construction qui sert de complément à la piscine. Il peut s’agir d’un local technique destiné à ranger les différents accessoires et éléments du bassin ou encore d’un lieu servant de sanitaires et de vestiaires. De plus en plus de pool house sont aujourd’hui destinés à être des lieux de détente et espace de vie à part entière.

La construction d’un pool house nécessite un budget plus ou moins conséquent en fonction des résultats escomptés et des usages prévus. Quels sont les différents types de pool house ? Quel est le budget à prévoir pour la construction de cet espace et quelles sont les tendances actuelles ? Découvrez les réponses à toutes ces questions dans notre dossier ci-dessous.

Quels sont les différents types de pool house ?

Il y a une dizaine d’années, le pool house n’était qu’un simple local destiné à ranger les épuisettes, produits d’entretien et autres accessoires de la piscine. Mais ces temps sont révolus, car actuellement il existe différents types de pool house parmi lesquels le choix peut être fait.

Le modèle basique

Dans sa version la plus simple, le pool house sert de vestiaire pour se changer avant de faire un plongeon dans le bassin. Si l’espace le permet, il est même possible d’y intégrer une salle de douche et des sanitaires à l’usage des nageurs.

Le pool house : un indispensable à tout possesseur de piscine

Le pool house convivial

Pour les familles, cette version du pool house est idéale, car elle permet à tous les membres, petits et grands, de profiter au maximum de la piscine, même pendant les journées d’été les plus chaudes. Généralement, le pool house convivial est équipé d’un barbecue ainsi que d’une cuisine d’été, idéal pour les petites fêtes entre amis et les repas en plein air. Il est même possible d’y intégrer un four à pizza ainsi qu’un bar avec tout le nécessaire pour nettoyer les ustensiles et préparer des boissons.

L’espace dédié au bien-être

Comme le pool house se situe tout près de la piscine, il peut aussi prendre la forme d’un espace idéal pour le bien-être. Ainsi, il est actuellement de coutume d’y aménager un sauna ou un hammam.

Quel matériau pour votre pool house ?

Le type de structure et les matériaux que vous désirez utiliser pour votre pool house vont dépendre de vos préférences, mais aussi de l’usage auquel vous destinez la construction.

Le béton, pour une structure qui dure

Le pool house en dur, fabriqué avec du béton, a comme principal avantage d’être robuste. Il convient donc particulièrement si vous prévoyez de vous servir de l’espace ainsi créé pour ranger certains équipements (accessoires de piscine, outils de jardin…). Bien que ce type de construction prenne plus de temps à être réalisé et que son coût soit élevé, il a l’avantage de durer dans le temps. De plus, il peut être construit selon le style désiré : contemporain, moderne, traditionnel…

Le bois, au top de la tendance

Le pool house en bois est sans doute le type de pool house le plus répandu, et pour cause : c’est le plus facile à installer, surtout lorsqu’il est acheté en kit. Il permet aussi de très nombreuses variations de styles : contemporain, traditionnel, moderne, élégant… Facile d’installation, le pool house en bois a aussi un rapport qualité-prix très intéressant. Son seul inconvénient est que le bois nécessite beaucoup d’entretien sinon il se détériore avec le temps.

Il existe une variation du pool house en bois qui se construit comme une maison. L’ossature est faite de bois tandis que des pierres naturelles peuvent être utilisées pour le parement. En général, ce sont les murs qui sont habillés de bardage en bois ou en composite et l’ensemble peut donner un style moderne ou traditionnel, selon les goûts. C’est le type de pool house qui séduira certainement les amateurs de tendance en matière d’aménagement extérieur.

Le pool house en pierre

La pierre peut aussi être utilisée pour construire le pool house et permet d’obtenir des résultats particulièrement esthétiques. Néanmoins, la nature même du matériau peut très vite être contraignante, car il demande un maximum d’entretien, plus que le bois. En effet, comme la pierre est poreuse, elle doit être hydrofugée, surtout qu’elle se trouve à proximité de l’eau. De plus la moindre tâche oblige à refaire le traitement de protection, sans compter les risques de rupture s’il vient à geler en hiver.

L’acier ou l’alu, pour un côté industriel

Le style industriel est depuis quelques années, très tendance en matière de déco. Si le pool house en acier ou en alu est moins fréquent que le pool house en bois, il n’en est pas moins très apprécié. Ces matériaux permettent en effet d’obtenir un rendu épuré et léger, très contemporain. L’idéal pour mettre en valeur une piscine à la forme anguleuse. Les abris de piscine en alu se vendent d’ailleurs en kit et sont très faciles à installer et monter, de plus, ils ont une très bonne résistance à l’humidité.

Quel est le prix moyen d’un pool house ?

Les éléments qui entrent en ligne de compte pour déterminer le prix d’un pool house sont ses dimensions, l’aménagement désiré ainsi que les matériaux utilisés pour sa construction. Néanmoins, le budget moyen à prévoir pour construire un pool house en parpaing est de 450 euros/m² HT. Si vous avez choisi le bois comme matériau de construction, le prix se situe entre 300 et 1 000 euros/m².

Le pool house : un indispensable à tout possesseur de piscine

Quelle est la réglementation en vigueur concernant la construction ?

Avant de procéder au montage d’un pool house ou à sa construction, il est recommandé de se renseigner auprès de la mairie sur les différentes réglementations en matière de construction. En effet, cela peut varier d’une commune à l’autre.

Pour prendre connaissance des contraintes techniques et architecturales auxquelles il faut se plier, il faut consulter le Plan Local d’Urbanisme ou le Règlement National d’Urbanisme. Enfin, sachez que si votre pool house n’excède pas les 5 m², il n’y a aucune démarche administrative nécessaire. Mais au-delà de cette surface, il faudra soit déclarer les travaux (de 5 à 20 m²), soit demander un permis de construire (plus de 20 m²).

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.