Vitre cassée suite à un acte de malveillance, que faire ?

Vous découvrez que les vitres de votre boutique sont cassées ou fissurées ? Premier réflexe à avoir : les réparer ou les remplacer. L’ampleur des dommages influera sur les mesures à prendre. En effet, les petites fissures peuvent parfois être réparées assez facilement. Ce qui n’est pas le cas d’un verre complètement brisé, qui doit impérativement être remplacé. Votre vitre s’est cassée suite à un acte de malveillance ? Voici ce que vous devez faire.

Faire réparer sa vitre brisée : le budget à prévoir

En cas de vitrage endommagé, pas besoin de remplacer l’intégralité de la fenêtre. En vous adressant au dépanneur vitrier professionnel du site Vitrier-vilet-metz.fr, vous aurez la possibilité de choisir l’option d’un simple remplacement de la vitre cassée. Le prix de remplacement d’une vitre cassée varie selon le dommage constaté et le vitrage utilisé pour le remplacement. Mais il oscille généralement entre 100 € et 200 €. En effet, le prix de remplacement des vitres brisées dépend de différents facteurs. En voici quelques-uns :

  • L’état de la fenêtre : est-ce que vous devez changer simplement la vitre ou faut-il remplacer toute la menuiserie ?
  • Les dimensions de la vitre : remplacer une baie vitrée revient moins cher que remplacer une vitre de dimension standard.
  • Le type de vitrage : il existe différents types de vitrage sur le marché. Certains offrent une bonne isolation phonique et acoustique.

On distingue en général 3 types de vitrage :

  • le simple vitrage
  • le double vitrage
  • le triple vitrage

On trouve également différentes qualités de vitre telles que :

  • le verre trempé
  • la vitre feuilletée
  • le verre organique

dépanneur professionnel pour réparer une vitre cassée

Faire fonctionner son assurance bris de glace : les points à retenir

Grâce à la garantie « bris de glace », vous pouvez réclamer le remboursement des frais de réparation ou de remplacement d’une vitre cassée ou abîmée. C’est la responsabilité civile comprise dans l’assurance habitation qui entre en jeu pour l’indemnisation des frais de réparation des vitres brisées des habitations ou commerces. Les couvertures offertes par l’assurance bris de glace varient selon les contrats. En général, ce type d’assurance couvre les dégâts suivants :

  • Les dommages affectant les éléments vitrés intérieurs d’une habitation ou d’un commerce : fenêtres, vitres intérieures…
  • Les dommages affectant les éléments vitrés extérieurs : véranda, vitrage ou rambardes de terrasses…

En cas de bris de glace, vous devez déclarer le sinistre auprès de votre compagnie d’assurance. Concrètement, vous disposez de 5 jours ouvrés après le sinistre pour faire votre déclaration. Une fois le délai passé, votre assureur se réserve le droit de réduire ou de supprimer l’indemnisation prévue.

Autre point à savoir : vous devez joindre tous les documents nécessaires avec votre déclaration de sinistre. Le but : faciliter la procédure d’indemnisation. Parmi les documents indispensables, on cite les photos de la vitre cassée, les factures de réparation et/ou d’achat. Ces dernières attestent la valeur des biens perdus. En ce qui concerne les boutiques et les magasins, en cas de vandalisme ou de tentative d’effraction, une copie du dépôt de plainte au commissariat vient s’ajouter à la liste des pièces justificatives à fournir.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.