Quels sont les travaux énergétiques que l’on peut entreprendre en copropriété ?

Depuis quelques années, la préservation de l’environnement est sur toutes les lèvres et dans tous les esprits. Les particuliers évoquent des petites actions, à réaliser individuellement, à son niveau : réduire le gaspillage, trier ses déchets, économiser de l’eau, etc. Mais, il existe un autre bon moyen de protéger la nature qui est accessible à tous : faire des économies d’énergie. En effet, réaliser des travaux énergétiques fait du bien à la planète, mais aussi à votre porte-monnaie. Surtout, si vous êtes copropriétaire d’un immeuble et que celui-ci est une passoire thermique. Alors, quels sont les travaux énergétiques que l’on peut entreprendre dans une copropriété ?

Travaux de rénovation énergétique : le calorifugeage

Si vous ne connaissiez pas ce terme, il est possible qu’il vous semble trop compliqué, alors qu’il s’agit tout simplement du mot qui désigne l’isolation des canalisations d’un bâtiment. En effet, comme vous pourrez le lire sur le site copropriete.hellio.com, le toit, les murs et les fenêtres ne sont pas les seuls éléments qui doivent être bien isolés dans un immeuble. Il faut également isoler les installations d’eau et de chauffage pour limiter les fuites de chaleur et les dégâts liés au gel. Le calorifugeage désigne donc l’isolation des tuyaux, des canalisations d’eau et de chauffage, mais également les réservoirs, les citernes et les chaudières dans lesquels circulent de l’eau ou des fluides caloporteurs.

Si ces installations se trouvent dans des pièces non chauffées, comme une cave ou un sous-sol, la déperdition thermique est élevée. De fait, pour éviter ces déperditions énergétiques, il faut réaliser un calorifugeage.

travaux énergétiques à réaliser en copropriété

L’isolation des combles

Isoler les combles de votre copropriété est une démarche qui vous permettra de lutter efficacement contre les déperditions de chaleur. Effectivement, on estime que les déperditions de chaleur causées par une toiture mal isolée représentent à peu près 30% des déperditions énergétiques globales de l’édifice.

L’isolation des combles dans votre copropriété vous permettra donc d’améliorer le confort des appartements de l’immeuble, mais également des parties communes. Ces travaux permettront également de diminuer le montant de la facture énergétique correspondant à la facture de climatisation, de ventilation et de chauffage. Pensez également à isoler les planchers bas, car la déperdition de chaleur attribuée à cette partie des logements peut être conséquente. Les travaux d’isolation thermique à ce niveau devraient permettre de réduire la facture de chauffage de 15%.

L’isolation des vannes d’arrêt, les travaux énergétiques à entreprendre en copropriété

Les vannes sont les éléments qui permettent d’actionner ou d’arrêter les chaudières de la copropriété. Elles présentent deux caractéristiques sur lesquelles vous pouvez agir : la nuisance sonore et la déperdition de chaleur. Isoler les vannes d’arrêt offre donc l’opportunité de réduire, voire d’éliminer la déperdition énergétique à ce niveau, les risques de brûlure, mais aussi de diminuer le bruit d’environ 5 décibels.

En réalisant ces travaux énergétiques dans la copropriété, vous améliorerez la vie des habitants de l’immeuble, mais également l’environnement des parties communes. Mais pour arriver à un tel résultat, il faudra composer avec le syndic et les autres copropriétaires, car ces opérations nécessitent des démarches, du temps, de la disponibilité, mais également des moyens financiers.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.